Le chômage est reparti en forte hausse en juillet

Le chômage est reparti en nette hausse en juillet en France, repassant au-dessus du seuil de 3,5 millions d’inscrits à Pôle emploi.

Après la baisse de juin, le nombre de chômeurs est reparti en forte hausse en juillet (+34.900, soit +1,0%), s’établissant en fin de mois à 3,52 millions de personnes en métropole, a annoncé jeudi le ministère du Travail.

Depuis le début de l’année, l’indicateur alterne mois de baisse et de hausse, témoignant de la forte volatilité des statistiques de Pôle emploi. Pour contourner ce phénomène, le ministère du Travail recommande de “toujours privilégier les évolutions en tendance plutôt qu’au mois le mois”.

Privilégier les tendances

Ainsi, le nombre de chômeurs est en hausse de 46.300 (+1,3%) sur trois mois et de 51.000 (+1,5%) depuis le début de l’année en métropole. Pour la première fois depuis mars 2016, l’indicateur est aussi en légère hausse sur un an (+0,1%).

Sur le seul mois de juillet, l’indicateur est également en forte hausse (+58.800 en métropole, soit +1,1%) en incluant les demandeurs d’emploi ayant exercé une activité au cours du mois (catégories B et C). Il atteint 5,62 millions de personnes en métropole et 5,93 millions en France entière.

Jeunes et seniors

En catégorie A, la hausse du chômage touche principalement les jeunes. Mais si leur nombre sur les listes de Pôle emploi a augmenté de 2,8% en juillet, il reste en nette baisse sur un an (-3,6%).
Les seniors voient aussi leur situation se dégrader en juillet (+0,3%). Pour eux, c’est la confirmation d’une tendance lourde (+3,4% sur un an).

Le chômage de longue durée augmente aussi sensiblement (+0,8%). Fin juillet, 2,46 millions de demandeurs d’emploi, petite activité comprise, étaient inscrits à Pôle emploi depuis plus d’un an en métropole.

A consulter aussi :
Chômage : le marché du travail reprend des couleurs