Le boom de la chirurgie des yeux en Asie centrale

Pendant des années, Alina s'est mis du scotch sur les yeux, histoire de leur donner un air un peu plus européen.. un peu moins kirghize. En parcourant son fil instagram, cette professeur à l'université découvre une solution plus permanente : une de ses amies a subi une opération des paupières, une blépharoplastie asiatique. Très vite, la jeune femme décide que c'est son tour.

"Quand je regarde les photos des autres je me dis : pourquoi tout le monde a des yeux aussi expressifs ? Il n'y a que moi qui ai des yeux étroits, qui passent inaperçus, déplore-t-elle. Je veux qu'on remarque plus mes traits sur les photos . Je pense que ça va changer ma vie. Je vais mieux m'aimer, je vais m'admirer un peu plus."

Depuis quelques années, il s'agit de la nouvelle procédure à la mode en Asie centrale. Alina a dû attendre un an et demi rien que pour obtenir un rendez-vous.

Ce pays de l'ex bloc soviétique compte 6 millions d'habitants, pourtant près de 4000 interventions de chirurgie esthétique y sont réalisées tous les ans.

" Ce chiffre n'arrête pas d'augmenter, parce que l'accès à Internet est devenu bien plus facile, souligne Isken Kachkinbayev, chirurgien plastique. Désormais, le problème, c'est le manque de chirurgiens plastiques."

Des prix bien plus bas qu'ailleurs et des praticiens réputés.. Le Kirghizstan attire des femmes - relativement aisées - venues d'Ouzbékistan notamment et de toute l'Asie centrale en général.

Mais dans ce pays à majorité musulmane, la chirurgie esthétique y est considérée comme impure.

Pourtant, l'apparence y est toujours un passeport pour le mariage et la réussite sociale. Certaines familles n'hésitent pas à investir pour leur fille.

Cholpon Adzhibayeva a 29 ans, elle a fait carrière dans le maquillage spécialisé dans les extensions pour cils. Elle est l'une des premières femmes de sa génération à être passé sur le billard. C'était en 2006. " C'était un cadeau de ma mère , se souvient la jeune kirghize. Je me souviens d'être revenu à l'école et que tout d'un coup tout le monde me regardait."

Dans cette région de l'Asie, les critères de beauté sont directement calqués sur les traits caucasiens.. car le physique occidental est encore associé à la richesse et à l'élégance.

Laura Omuralieva est psychologue et coach de vie : " Selon moi, ce désir d'atteindre la beauté parfaite est une tendance qu'on observe partout dans le monde. Bien évidemment, c'est ce qui pousse beaucoup de femmes à vouloir modifier leur apparence. Mais je crois que si on creuse un peu, au fond ces femmes ne s'acceptent pas telles qu'elles sont."