Leïla Bekhti se livre sur son rapport à l'argent et à la religion

·1 min de lecture

Star du cinéma, Leïla Bekhti recevait le César du meilleur espoir féminin pour son rôle dans Tout ce qui brille, en 2011. Alors qu'elle a joué dans de nombreux films depuis, la comédienne de 37 ans gagne aujourd'hui très bien sa vie. Dans les colonnes de Paris Match, elle a révélé qu'elle utilisait son argent pour faire plaisir à ses proches. "Je ne suis pas une femme d'affaires, je vis au jour le jour. Tahar et moi ne sommes même pas propriétaires de notre appartement. Si je meurs demain, on ne m'enterrera pas avec mon argent. Donc, j'essaye de faire kiffer ceux que j'aime", a-t-elle assuré.

Évoquant son rapport à la religion, c'est en toute transparence que Leïla Bekhti a confié : "Croire, ça m'aide. J'assume. Après, cela me rend triste d'entendre ou de lire ce que l'on affirme sur la religion musulmane. Je ne nie pas certains problèmes, il y a des cons partout. Ce qui peut me faire bondir, c'est la réduction de tout, les fantasmes que l'on plaque sans savoir. Au cours de mes premières interviews, on me demandait si j'avais des grands frères et s'ils acceptaient que je fasse ce métier. Il aurait fallu quoi, inventer des frangins qui m'empêchaient de sortir, un père qui me brimait ? Ben non, désolée, je n'ai pas dû lutter pour faire accepter qui j'étais." Si elle se sent profondément française, la comédienne conserve un lien avec l'Algérie. Elle a en effet assuré : "Quand on ne sait pas d'où l'on vient, comment savoir où aller ? Mes origines (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Jean-François Piège : ce sublime cliché avec ses enfants sur lequel sa femme a disparu
Jennifer Aniston et David Schwimmer : leurs révélations tardives sur leur (vrai) flirt
Stéphane Plaza : "J'ai du mal à négocier avec les Capricorne"
Emma Colberti (Un si grand soleil) : pourquoi sa grossesse à l'âge de 20 ans lui a sauvé la vie
Miou-Miou : retour sur son histoire d'amour avec Patrick Dewaere

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles