L'Azerbaïdjan dénonce une incursion frontalière arménienne

·1 min de lecture
L'AZERBAÏDJAN DÉNONCE UNE INCURSION FRONTALIÈRE ARMÉNIENNE

BAKOU (Reuters) - L'Azerbaïdjan a déclaré mercredi qu'une quarantaine de soldats arméniens avaient pénétré en territoire azerbaïdjanais mardi soir et qu'ils avaient été contraints de se retirer sous la pression de son armée, des accusations rejetées par l'Arménie.

Les deux pays se sont déjà mutuellement accusés le mois dernier d'avoir mené des incursions transfrontalières, illustrant la fragilité du cessez-le-feu conclu en novembre dernier pour mettre un terme à six semaines de combats entre les forces séparatistes arméniennes de l'enclave du Haut-Karabakh et les troupes azerbaïdjanaises.

"Grâce aux actions urgentes conduites par les forces armées de la République d'Azerbaïdjan, les forces armées arméniennes ont dû se retirer du territoire de notre pays", a déclaré le ministère azerbaïdjanais de la Défense dans un communiqué.

"Aucune arme n'a été utilisée par nos forces armées", a-t-il ajouté, parlant de "provocation" de l'Arménie.

Le gouvernement arménien a rejeté ces accusations, qu'il a qualifiées de "désinformation".

(Nailia Bagirova; version française Jean-Stéphane Brosse, édité par Jean-Michel Bélot)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles