"L’accès à des avortements sûrs sauve des vies" : l’appel du chef de l’OMS pour protéger le droit à l’IVG

![CDATA[Shutterstock]]

Alors que la Cour suprême des États-Unis serait prête à enterrer l’arrêt Roe V. Wade qui protège le droit à l’avortement, le directeur général de l’OMS a tenu a rappelé la nécessité de conserver cette liberté fondamentale pour les femmes.

"Restreindre l’accès à l’avortement ne réduit pas le nombre de procédures, cela mène les femmes et les jeunes filles à avoir recours à des procédures dangereuses", a tweeté ce mercredi 4 mai le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, alors que la plus haute juridiction des États-Unis souhaiterait remettre en cause le droit à l’avortement.

Selon des documents publiés par Politico ce 2 mai, une majorité de juges de la Cour suprême – composée en majorité de juges conservateurs – seraient prêts à totalement remettre en cause l’arrêt Roe v. Wade. L'avant-projet d'une décision majoritaire rédigé par le juge conservateur Samuel Alito et daté du 10 février 2022 a fuité : celui-ci envisage d'annuler l'arrêt, un texte historique voté par la Cour suprême des États-Unis en 1973 qui reconnaît et protège le droit à l'avortement.

"[Ce texte était] totalement infondé dès le début. (…) Le droit à l'avortement n'est pas profondément enraciné dans l'histoire et les traditions de la Nation. (…) Nous estimons que Roe v. Wade doit être annulé" peut-on lire dans cet avant-projet qui sera discuté jusqu'au (...)

Lire la suite sur Topsante.com

VIDÉO - Droit à l’avortement menacé aux Etats-Unis : "C’est un danger pour les femmes les plus pauvres et les jeunes"

La personnalisation des verres optiques peut aller très loin
Bientôt un nouveau traitement contre la grippe saisonnière ?
CHIFFRES COVID. Le bilan en France ce jeudi 5 mai en direct : annonces, chiffres
Des lunettes qui collent à la vue, au look et à la peau
Applis de santé mentale et vie privée ne font pas bon ménage

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles