L'avion présidentiel du dirigeant communiste roumain Ceausescu aux enchères

·1 min de lecture

L'avion présidentiel du dirigeant communiste roumain Nicolae Ceausescu va passer sous le marteau. Le Rombac 1-11, dans lequel voyageait le dictateur entre 1986 et 1989, sera proposé aux enchères le 27 mai prochain, rapportent CNN et Romania Insider. Son prix de départ a été fixé à 25.000 euros. Construit en Roumanie sous licence de la British Aircraft Corporation dans les années 1980, cet appareil est "considéré comme un joyau de l'industrie aéronautique locale", selon Artmark, la maison responsable de la vente.

Outre son lien avec Ceausescu, l'avion de 119 places est l'un des neuf modèles Rombac 1-11 construits sous licence britannique avant 1989. Un deuxième modèle, qui avait été utilisé par l'ancien président Ion Iliescu, sera mis aux enchères le même jour, avec un prix de départ identique.

>> A lire aussi -Une compagnie aérienne va vendre 17 de ses avions aux enchères

Le Rombac 1-11, également connu sous le nom de Super One-Eleven, a été le premier avion commercial fabriqué en Roumanie. Ses moteurs Rolls-Royce Spey avaient été fabriqués sous licence dans les usines Aerofina et Turbomecanica. Ceausescu était présent lors de son premier vol officiel, en 1982. "Compte tenu de la rareté de ces modèles et de leur importance dans l'histoire industrielle de la Roumanie, les deux avions ont été classés dans la catégorie 'trésor' de patrimoine culturel national mobile", précise Artmark, dans son communiqué. Leur statut de "trésor" national leur interdit de quitter le sol roumain.

>> (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Des sanctions pour le Bélarus après le détournement d'un avion ?
Ces foyers français qui pourraient devoir recommencer leur déclaration de revenus, les arnaques aux faux tests PCR... Le flash éco du jour
Covid-19 : les arnaques aux faux tests PCR
"Saint-Ho", l'école catho qui croyait aux placements miracles
"Zone de mutation des variants" : l’Allemagne ferme ses portes aux voyageurs britanniques

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles