Dans l'avion, cette partie du siège grouille de microbes !

Au sein de l’appareil, les passagers devraient éviter de toucher cette zone de leur siège, a vivement recommandé le personnel d’une compagnie aérienne.

Les avions low cost sont devenus les bus de l’air. Ils enchaînent les trajets, surtout lorsqu’il s’agit de petites distances. Il n’est pas rare, lorsqu’on est passager, d’arriver dans l’appareil et de retrouver les traces du petit-déjeuner encore fraîches du client précédent. Tout n’est pas toujours très propre. Et selon un agent de bord et un employé d’une compagnie aérienne, une zone du siège serait particulièrement riche… en germes !

Quel est cet endroit si sale ? On soupçonne la ceinture, manipulée par tous les passagers précédemment à notre place, ou l’écart entre les deux sièges, mais en réalité c’est une zone qui ne concerne pas votre siège à proprement parler, mais celui en face de vous. Le personnel, qui n’est pas nommé, s’est adressé au site Ski Vertigo et les propos ont été repris dans la presse anglophone. Selon eux, lors d’un voyage dans une compagnie low cost, il faut éviter de manipuler la pochette devant vous !

“Si vous devez utiliser la poche du dossier du siège, pensez à la recouvrir d'un sac jetable pour vos objets”, conseillent-ils. “Cela permet non seulement de garder vos affaires propres, mais simplifie également le nettoyage et minimise votre contact avec des contaminants potentiels.”

Pour cause, certains passagers ont pu utiliser cette pochette pour glisser des déchets tels que des mouchoirs usagés, des sacs à vomi, des chaussettes, des sucreries à moitié mangées… Des objets bourrés de microbes.

Ils recommandent de manière générale d’emporter une petite (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Quels sont les bénéfices du gingembre sur le corps ?
Quelle est la quantité réelle de sucre dans une baguette de pain : 25 carrés de sucre ?
Les plantes médicinales, un espoir dans la lutte contre le cancer
Œuf de bonne qualité : voici comment doit être la couleur du jaune d’œuf !
Utiliser des plantes dans les cosmétiques : les précautions à prendre avec le do-it-yourself !