L'Autriche va saisir la justice de l'UE pour dénoncer le label vert accordé au gaz et au nucléaire

Vienne compte dénoncer devant les tribunaux la proposition de la Commission européenne d'inclure le gaz et le nucléaire dans sa classification des investissements climatiques.

L'Autriche souhaite que la Cour de justice de l’UE se prononce sur un point de la politique climatique européenne. La question est de savoir si la Commission européenne peut recourir à un acte délégué pour qualifier le gaz et le nucléaire comme des énergies de transition.

Un plan controversé de la Commission européenne veut inclure ces deux énergies dans la taxonomie. Cette classification européenne doit indiquer les activités économiques qui peuvent être considérées comme durables. Le Parlement européen a donné la semaine dernière son feu vert à la proposition de la Commission. L'Autriche a immédiatement annoncé qu'elle allait contester ce vote devant la justice.

                             

"Dès le début, l'Autriche était fermement opposée à l'écologisation du gaz et à l'écologisation du nucléaire dans la taxonomie", a expliqué la ministre autrichienne de l’Environnement, Leonore Gewessler, avant une réunion informelle à Luxembourg avec ses homologues de l’UE.

"Nous allons déposer une plainte auprès de la Cour européenne de justice pour empêcher ce programme de greenwashing, je ne peux pas l'appeler autrement, d'entrer en vigueur."

Le Luxembourg compte aussi se tourner vers les tribunaux sur cette question.

"Plusieurs autres États ont été très critiques à l'égard de l'acte délégué, et se sont exprimés avec force, et nous chercherons donc d'autres alliés dans cette action en justice", ajoute-t-elle.

Les ONG environnementales condamnent le vote du Parlement européen. Greenpeace envisage aussi une procédure devant les juges.

                             

Les opposants au projet de la Commission affirment que le fait de considérer le gaz et le nucléaire comme durables pourrait conduire à l'investissement de milliards d'euros dans ces deux sources d'énergie plutôt que dans des ressources renouvelables ou d'autres technologies vertes.

L’UE veut devenir en 2050 le premier continent neutre en carbone. Pour cela elle doit réduire ses émissions de gaz à effet de serre d'au moins 55 % d'ici 2030.

La taxonomie est "un outil grâce auquel les marchés financiers, les investisseurs, les gens ordinaires qui veulent investir leur argent dans quelque chose de bon et d'utile, de vert et de respectueux du climat, doivent avoir la certitude que partout où il y a un label vert, il s'agit de projets vraiment verts", insiste la ministre autrichienne de l’Environnement.

"Ainsi, ni le gaz, ni le nucléaire ne remplissent les critères d'investissements réellement verts. Et nous nous demandons également si la Commission a le pouvoir de réglementer cela à travers un acte délégué", conclu Leonore Gewessler.

VIDÉO - Avez-vous entendu parler du greenwashing ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles