"L'autre folle de Ségo" : quand Le Drian s'emmêle les numéros

Par LePoint.fr
Jean-Yves Le Drian a bien contacté Ségolène Royal pour le remaniement. 

Pensant écrire à Emmanuel Macron, le ministre des Affaires étrangères a envoyé un SMS sans équivoque à Ségolène Royal, raconte « Le Canard enchaîné ».

C'était l'un des feuilletons du remaniement. Au moment des derniers arbitrages pour la composition du futur gouvernement, dont le Premier ministre Jean Castex était la tête de pont, une voix bien connue de la politique s'est fait entendre. Ségolène Royal, qui s'était pourtant montrée très critique envers l'ancienne équipe et Emmanuel Macron, a affirmé avoir été contactée par téléphone par un proche du président de la République en vue du remaniement. « On sait qui je suis, ce que j'ai dit sur ce qui se passe aujourd'hui en France depuis trois ans, on connaît mes convictions. Donc j'ai dit : “Si c'est pour mener une politique plus sociale, plus écologiste et plus démocratique, faites-moi une proposition”, et nous en sommes là », a-t-elle assuré sur BFM TV le dimanche 5 juillet.

Un proche du chef de l'État avait ensuite démenti l'existence d'un quelconque coup de fil. Persuadée de son coup, l'ancienne ministre de l'Écologie remettait le couvert dans les colonnes du Parisien en révélant que Jean-Yves Le Drian l'avait contactée par SMS, avant qu'ils n'échangent au téléphone ensuite. L'Élysée n'avait finalement pas démenti les faits et avait même indiqué que « le président a du respect et de la considération pour Ségolène Royal ». Mercredi, Le Canard enchaîné explique en partie le déroulé de cet imbroglio.

Retrouvez cet article sur LePoint.fr

Ce contenu peut également vous intéresser :

Le message (à peine) subliminal de Castex aux journalistes
Le nouveau gouvernement tient sa photo officielle à la disposition inédite
Recevez la newsletter Le Point.fr

Notre objectif est d'assurer la meilleure expérience possible pour nos utilisateurs et de créer une communauté respectueuse de chacun. Nous travaillons à l'amélioration de cette expérience et pendant cette période, le module commentaires a la fin de nos articles n'est pas disponible. Merci de votre compréhension.