"L'autre folle de Ségo": à voir ce SMS envoyé à Royal, Le Drian apprend encore à se servir de son téléphone

·1 min de lecture
Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, rédigeant un texto.
Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, rédigeant un texto.

Ah la boulette ! Ce mercredi 29 juillet, le Canard enchaîné révèle les dessous de l'imbroglio ayant conduit Ségolène Royal à assurer, le 5 juillet dernier sur BFMTV, qu'elle avait été approchée pour intégrer le gouvernement Castex… et l'Elysée à démentir cette affirmation l'après-midi même. Le responsable de cette tragi-comédie est breton, a 73 ans et tient les rênes de la diplomatie française : selon nos confrères, Jean-Yves Le Diran se serait en effet emmêlé les pinceaux au moment de choisir le destinataire d'un SMS fâcheux…

Chargé par le Château de proposer des femmes de gauche pour intégrer le gouvernement, l'ex socialiste a décidé de son propre chef de passer un coup de bigot à Ségo, elle aussi ancienne ministre de François Hollande. D'après l'hebdomadaire, l'ambassadrice honoraire lui aurait répondu que son retour aux affaires "n'aurait de sens que pour une politique plus sociale, plus écologiste, plus démocratique". Jean-Yves Le Drian fait part de sa trouvaille à Emmanuel Macron, plus que sceptique : "Je ne sens pas du tout ce truc", aurait répondu le président de la République. "Et puis, il y a Pompili", ajoute-t-il.

Lire aussiGlyphosate, nucléaire, impôt carbone... Depuis 2017, que d'arbitrages perdus par la nouvelle ministre de l'Ecologie, Barbara Pompili

C'est là que Le Drian dérape. S'il est habitué aux téléphones cryptés, le ministre des Affaires étrangères semble plus en délicatesse avec les outils de communication du commun des mortels. Croyant répondre au président de la République, il écrit en fait à Ségolène Royal, en des termes peu flatteurs : "

Lire la suite