Sur l'autoroute A7, 103 verbalisations d'automobilistes ayant filmé un camion en feu

À proximité de Saint-Paul-Trois-Châteaux, dans la Drôme, un important ralentissement s'est formé à cause de voitures freinant pour filmer l'incident.

DÉPARTS EN VACANCES - Même les gendarmes n’avaient jamais vu cela. Mercredi 13 juillet, un important ralentissement s’est formé sur l’autoroute A7, après qu’un camion a pris feu à cause d’une collision avec un autre poids-lourd. Mais il n’y a pas que dans le sens où circulait le véhicule que le trafic a été perturbé, la faute à des dizaines d’automobilistes à la curiosité malvenue et qui ont finalement été mis à l’amende.

En effet, alors que le camion se trouvait du côté de l’autoroute du soleil qui remonte depuis le sud de la France en direction de Lyon, et plus précisément au niveau de Bollène et Saint-Paul-Trois-Châteaux, à la limite entre Vaucluse et Drôme, ce sont les vacanciers qui s’en allaient vers la Côte d’Azur qui ont provoqué l’intervention des forces de l’ordre.

Au total, ils sont 103 à avoir été verbalisés par la gendarmerie pour avoir largement ralenti afin de filmer l’incendie du poids-lourd. Un comportement qui a entraîné la formation d’un bouchon de 30 kilomètres, en cette veille du 14-Juillet et alors que de très nombreuses familles descendaient vers leur lieu de vacances.

“Hallucinant”, déplorent les gendarmes

“Les gens ralentissaient exprès pour pouvoir filmer. Certains conducteurs se sont quasiment arrêtés et ont failli se faire rentrer dedans”, raconte à l’antenne locale de France Bleu un responsable de la gendarmerie de Malataverne. ”Il faut rappeler que lorsqu’on conduit, on regarde la route”, ajoute le responsable qui évoque un phénomène à peine croyable. “Dans cette proportion en à peine 5-6 heures d’intervention, c’est hallucinant.”

Un comportement dommageable -en plus d’être prohibé par le code de la route- alors que 70 pompiers étaient mobilisés sur le feu et que l’autoroute était déjà totalement fermée dans le sens sud-nord le temps de leur intervention. D’après le Dauphiné Libéré, les soldats du feu auront œuvré pendant plus de cinq heures pour permettre un retour à la normale, entre 15h30 et la soirée. Un laps de temps durant lesquels les automobilistes curieux se seront donc succédé.

À voir également sur le HuffPost: Ces automobilistes américains sont restés coincés pendant de longues heures à cause de la neige

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

VIDÉO - Une course-poursuite se termine par un accident spectaculaire à New York

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles