Jean-Claude Carrière, écrivain, dramaturge et scénariste du "Retour de Martin Guerre", "Borsalino" et "Belle de Jour", est mort

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

L'écrivain, metteur en scène et scénariste Jean-Claude Carrière, qui a travaillé notamment aux côtés des cinéastes Luis Bunuel, Jacques Deray ou Milos Forman pour les films Belle de Jour, Borsalino et Valmont, est mort lundi 8 février à l'âge de 89 ans, a annoncé sa fille à l'AFP. L'écrivain, qui ne souffrait d'aucune maladie particulière, est mort "dans son sommeil" à son domicile parisien, a précisé Kiara Carrière. "Un hommage" lui sera rendu prochainement à Paris et il devrait être inhumé dans son village natal, à Colombières-sur-Orb dans l'Hérault, a-t-elle indiqué.

Né en 1931 dans une famille de viticulteurs, il a 14 ans quand sa famille s'installe en région parisienne. Diplômé d'histoire et normalien, il se lance dans l'écriture et publie son premier roman en 1957, Lézard. Puis il signe plusieurs romans d'épouvante chez Fleuve noir, sous le pseudonyme Benoît Becker.

Le César du meilleur scénario pour "Le Retour de Martin Guerre"

Il se tourne rapidement vers le cinéma et fait la connaissance de Jacques Tati, pour lequel il doit écrire une novélisation des Vacances de Monsieur Hulot, puis de Mon oncle, comme l'indique Le Monde. Sa collaboration avec le cinéaste Luis Buñuel démarre en 1964 et durera dix-neuf ans. Les deux hommes ont adapté le roman d'Octave Mirbeau, Le Journal d'une femme de chambre, et travaillé sur cinq autres films, dont deux des plus célèbres du réalisateur : Belle de jour, une adaptation d'un roman de Joseph Kessel, et Le Charme discret de la (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi