Lautaro Martinez, retour vers le futur

LIGUE DES CHAMPIONS - Les fans de Football Manager ne seront pas surpris. Lautaro Martinez explose actuellement au plus haut niveau avec l’Inter Milan d’Antonio Conte et affole l’Europe entière. Le buteur argentin, au profil atypique, confirme tous les espoirs placés en lui. 

Lautaro Martinez plane actuellement avec l'Inter (AFP).

Lorsque Lautaro Martinez (20 ans) s’engage l’an passé avec l’Inter Milan pour 25 millions d’euros, il sort d’une grande saison avec son club du Racing (18 buts en 27 matches) et figure dans la liste des 35 joueurs présélectionnés pour la Coupe du monde en Russie avec l’Argentine. Numéro 10 dans le dos, il est considéré comme l’un des plus grands espoirs du pays. Plus d’an après, il confirme toutes les attentes placées en lui. 

Son profil faisait également débat

Fort logiquement, il lui a fallu un temps d’adaptation. Sa première saison interiste sous les ordres de Luciano Spalletti ne restera pas dans les annales (sa vie privée ne nous regarde pas). Avec 35 matches, 9 buts et 1 seule passe décisive, le bilan de l’Argentin n’est pas ridicule, mais compte tenu de sa réputation, quelques observateurs émettent des doutes sur sa capacité à briller en Europe au plus haut niveau. C’est bien connu, la patience et le football, ça fait deux. Son profil faisait également débat. Pas assez tueur pour être un véritable buteur, pas assez mobile pour être numéro 10, pas assez rapide pour jouer sur un côté… Il est vrai que décrire Lautaro Martinez n’est pas aisé.

Joueur racé, il peut parfois faire penser à joueur venu du passé, comme l’explique l’ancien milieu de l’Albiceleste, Juan Sebastian Veron : “Il a la puissance de frappe de Batistuta et la malice de Crespo dans la surface”. Laucha est souvent décrit comme un “buldozer” offensif. Imaginez un mélange entre Luis Suarez et Carlos Tevez dans le corps de Kun Aguero et vous obtiendrez Martinez. Ses grandes forces sont sa technique, sa vélocité et son intelligence (déplacement et finition devant le but). Biberonné par Diego Milito et Lisandro Lopez au Racing (58 matches, 26 buts et 6 passes décisives), il possède également une grande force de caractère. Durant sa carrière, il a évolué au poste de milieu de terrain, de milieu offensif et d’attaquant. Mais c’est dans un rôle de Trequartista (« neuf et demi ») qu’il a explosé cette saison à l’Inter.

Son entente avec Lukaku est totale

Les arrivées d’Antonio Conte et Romelu Lukaku, conjuguées au départ de Mauro Icardi au Paris Saint-Germain, ont permis au natif de Bahia Blanca de lever les doutes. Son entente avec l’attaquant belge est totale. L’ancien joueur de Manchester United permet à l’international argentin (18 sélections, 9 buts) d’être libre sur le pré. Ainsi, il peut faire parler sa science du jeu et sa qualité de déplacement tout en conservant une efficacité impressionnante : 20 matchs, 13 buts et 3 passes décisives (toutes compétitions confondues). Le numéro 10 de l’Inter se régale actuellement et cette réussite réside aussi dans la confiance qu’il porte à son nouvel entraîneur. “Antonio Conte est un entraîneur très exigeant, ce qui est très important car il élève le niveau de tous les joueurs. Son travail est complet et il s’occupe de tous les détails : des aspects physiques à l’alimentation. Nous grandissons, nous progressons de match en match. Et Conte est très clair dans ce qu’il nous demande”, a confié l’attaquant dans un entretien à ESPN Argentina.

Ses récentes prestations ne sont passées pas inaperçues et confirme qu’il a bien lever les doutes sur sa capacité à briller en Europe et au plus haut niveau. Le Barça voit en lui le successeur de Luis Suarez à la pointe de l’attaque des Blaugrana. Pour l’instant, un départ en Catalogne ne tente pas vraiment Lautaro Matinez : “L’Inter est ma maison. Les gens m’ont témoigné de l’affection dès le premier jour. Je veux travailler et montrer avec humilité que je suis à la hauteur de ce maillot”. Mais dans le football tout va très vite et l’attaquant argentin devrait le savoir. Le board milanais a d’ailleurs fixé son prix à en croire ESPN : 100 millions d’euros.