L'Australie valide l'agrandissement d'une nouvelle mine de charbon

·1 min de lecture

Le gouvernement australien a approuvé l’agrandissement d’une mine de charbon, la troisième mesure de ce type en à peine un mois. Un signal très négatif envoyé par Canberra à quelques semaines seulement de la COP26. L’Australie, important exportateur de matériaux fossiles, est aussi l’un des pays qui rapporté à sa population, émet le plus de gaz à effet de serre.

Avec notre correspondant à Sydney, Grégory Plesse

Cinquante-deux millions de tonnes supplémentaires de charbon vont pouvoir être extraits de la mine de Mangoola au cours des huit prochaines années. C’est la conséquence de la décision qui vient d’être prise par le gouvernement australien. En la matière, il n’a pas chômé, puisque deux autres projets visant à accroître des activités liées à des mines de charbon ont également reçu l’aval du ministère de l’Environnement en à peine un mois.

À lire aussi : Changement climatique : l'Australie refuse la sortie des énergies fossiles

Des choix dénoncés par David Ritter, président de Greenpeace en Australie. « C’est une honte que le gouvernement australien continue d’autoriser l’agrandissement de mines de charbon, estime-t-il. La vérité, c’est que nous ne pouvons pas nous permettre de lancer de nouveaux projets liés à des énergies fossiles en Australie. »

Des décisions qui font tache

Scott Morrison fait lui valoir les emplois générés par l’industrie minière. Un argument balayé par David Ritter. « Ces arguments sont faux car il n’y a pas d’économie sûre dans le futur qui dépende des énergies fossiles. En revanche, la crise climatique menace des dizaines de milliers d’emplois dans de nombreux secteurs, comme l’agriculture ou le tourisme, pointe-t-il. À elle seule, la Grande Barrière de corail fait travailler plus de 60 000 personnes. »

En tout cas, ces décisions font tâche à un mois seulement de la COP26. C’est sûrement pourquoi Scott Morrison a laissé entendre qu’il n’y participera pas.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles