L'Australie se saisit du fléau de la violence contre les femmes et annonce de nouveaux financements

Le Premier ministre australien Anthony Albanese a annoncé ce mercredi 1ᵉʳ mai une série de mesures et de financement visant à combattre les violences faites aux femmes qualifiées de « crise nationale ». Ces annonces interviennent quelques jours après des manifestations dans plusieurs grandes villes d'Australie, pour protester contre la mort depuis le début de l'année de 28 femmes victimes de violences domestiques. Un chiffre qui a doublé en comparaison avec l'an passé, à la même période.

Une femme victime de violences décède en moyenne tous les quatre jours en Australie. Un fléau que le Premier ministre australien souhaite éradiquer. « Nous voulons changer cela, de manière à ce que chacun prenne ses responsabilités. Car la violence à l'égard des femmes n'est pas seulement un problème qui les concerne, c'est un problème qui concerne toute la société et les hommes en particulier doivent en assumer la responsabilité ».

25% de la population féminine pourrait subir une forme de violence dans sa vie

Au terme d'une rencontre d'urgence avec les Premiers ministres des différents États, Anthony Albanese a annoncé une enveloppe de plus 560 millions d'euros qui servira à renforcer les structures venant en aide aux personnes fuyant les violences ainsi qu'une nouvelle législation.« Nous introduirons une loi visant à interdire la création et la distribution de pornographie "deep-fake" et le partage de contenu sexuellement explicite utilisant des technologies telles que l'intelligence artificielle, fera l'objet de sanctions pénales graves ».


Lire la suite sur RFI