Laurie Delhostal annonce être atteinte d’un cancer

Laurie Delhostal avant le match de Ligue 1 entre Paris et Montpellier, au Parc des Princes à Paris, le 22 avril 2017.
FRANCK FIFE/AFP via Getty Images Laurie Delhostal avant le match de Ligue 1 entre Paris et Montpellier, au Parc des Princes à Paris, le 22 avril 2017.

La journaliste sportive sur France Info et la chaîne L’Équipe s’est exprimée sur son quotidien depuis l’annonce de son diagnostic et de sa première chimiothérapie.

SANTE - « Il y a un mois tout juste on m’a dit : ’vous avez un cancer’ ». La journaliste sportive Laurie Delhostal, animatrice du « Club Info » sur France Info et chroniqueuse pour la chaîne L’Équipe, a partagé un long message sur Instagram ce lundi 28 novembre dans lequel elle révèle souffrir d’un cancer. « Je n’ai pas spécialement envie d’en parler, mais j’avais envie de parler », écrit-elle.

La journaliste de 42 ans, bien connue des amateurs de sport sur Canal+ où elle a aussi officié pendant dix ans, raconte avoir été diagnostiquée « il y a un mois tout juste » et commencé « le max des traitements » très rapidement. « J’ai beaucoup couru pour me sentir vivante avant qu’on me rende malade pour me garder vivante », décrit la jeune maman qui détaille aussi son nouveau quotidien rythmé par « les IRM, Pet Scan, le Pac. Plein de médicaments pour ne pas vomir. Le bonnet de water-polo glacé pendant la chimio. »

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« Je ne sais pas pourquoi il ne faudrait pas le dire »

Aux commandes de l’émission « Club Info » diffusée tous les dimanches sur les ondes de France Info depuis la rentrée, Laurie Delhostal a par contre mis en pause ses apparitions dans « L’Équipe de Greg » sur la chaîne L’Équipe. « J’ai arrêté la télé de suite. Plus trop envie de rire dedans. Peur que mes cheveux tombent d’un coup pendant une pub », explique-t-elle.

« Bon j’ai fait du fractionné après ma première chimio. Pour voir. Pour l’instant je n’ai vomi sur personne et j’ai tous mes cheveux. Normalement on ne raconte pas ça à tout le monde, mais la vie n’est plus tout à fait normale », raconte-t-elle encore. Et de conclure : « Je ne sais pas s’il faut le dire, mais je ne sais pas pourquoi il ne faudrait pas le dire. Je n’ai pas spécialement envie d’en parler, mais j’avais envie de parler. »

VIDÉO - Laurie Delhostal révèle être atteinte d'une maladie très grave : la femme de Pierre Rabadan dévoile son quotidien