Laurie Delhostal évoque son combat contre le cancer : "Si j’avais cessé le travail, j’aurais déprimé" (EXCLU)

Abaca

Comment s’est passée votre retour à la télévision ?

Laurie Delhostal : Bien comme s’il ne s’était jamais passé quatre mois depuis mon arrêt. J’étais très heureuse de retrouver l’équipe avec laquelle je travaille et tous ceux qui m’ont apporté leur soutien durant mon absence.

Comment ont-ils réagi lorsqu’ils ont appris votre maladie ?

J’ai reçu le lendemain de mon annonce un bouquet de fleurs avec ce message : "On te garde la place au chaud dans l’Équipe de Greg." Cela m’avait fait énormément chaud au cœur.

Qu’est-ce qui a vous décidé de revenir au travail alors que vous êtes toujours en traitement ?

Je n’avais pas envie d’attendre la guérison complète. Et puis, j’étais plutôt OK avec mon image. Je n’étais pas trop marquée par la maladie, je n’avais pas trop perdu de cheveux ce qui est plutôt rare. Je n’ai d’ailleurs jamais lâché mon émission sur France Info. L’unique programme sportif de la station.

Où en êtes-vous avec la maladie ?

C’est un cancer avancé. Donc je vais en avoir encore pour de longs mois de traitement. J’ai eu droit à la chimiothérapie, la radiothérapie, la chirurgie. Je considère que j’ai fait plus de la moitié de ce marathon médical. La métaphore sportive est une évidence pour moi. Il y a le fameux mur des 30 km à dépasser. Mais j’ai un bon mental.

Vous avez aussi beaucoup de projets…

Je participe à un livre sur le sport féminin et je réfléchis...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi