Laurent Wauquiez renonce à briguer la tête des Républicains pour succéder à Christian Jacob

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© ROMAIN DOUCELIN/SIPA
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Finalement, il ne sera pas candidat. Laurent Wauquiez a annoncé ce dimanche 17 juillet renoncer à briguer la tête des Républicains via un communiqué diffusé sur son compte Facebook et que relaie l’AFP. Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes avoue « avoir beaucoup réfléchi » et donc choisir de « ne pas être candidat ». Favori de Christian Jacob, l’actuel président, Laurent Wauquiez ne renonce pas pour autant à la politique ni à son parti dont il espère un futur lié à une « refondation ». « Ce choix, je le fais parce que je crois qu'il faut consacrer toute son énergie à cette refondation à laquelle aspire notre pays. Une telle exigence ne supporte aucune dispersion », lance-t-il. Avant d’ajouter : « Il faut s'y donner totalement ».

Lire aussi - Comment Laurent Wauquiez est passé de pestiféré à possible recours chez Les Républicains

S’il concède qu’il eut été plus facile pour lui « d’assurer à nouveau la présidence des Républicains », il se dit persuadé que « reprendre les mêmes chemins qu'il y a cinq ans ne peut être le bon choix. » Mais surtout, Laurent Wauquiez a d’autres ambitions et les énonce clairement en fixant le cap du « grand choix démocratique de 2027 ». « Il s'agit, ni plus ni moins, que de construire un changement de même nature que celui de 1958 », poursuit-il. Mais pour être « au rendez-vous », dit-il, « il faudra prendre des décisions et donc refonder le parti ». Pour mener à bien ce projet, Laurent Wauquiez encourage les membres de son parti à prendre...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles