Laurent Wauquiez peine à imposer ses vues chez LR

1 / 2

Laurent Wauquiez rejette (encore) l'hypothèse d'une union des droites

Le président des Républicains assure être contre une alliance avec le FN, alors que certains élus amorcent des rapprochements.

Comment apparaître comme la figure forte de l'opposition lorsqu'on est contredit en interne? La situation de Laurent Wauquiez, à la tête de LR, est complexe. Car depuis son élection, le chef de la droite a rencontré un certain nombre d'oppositions. Dernière en date, celle de Gérard Larcher sur la Syrie: sur RTL, le président du Sénat soutient l'action française, alors que Laurent Wauquiez l'a dénoncée la veille. Et il l'assume parfaitement: "On n'est pas sur la même longueur d'ondes. Il peut y avoir au sein de la même formation politique des sensibilités différentes sur des sujets aussi importants", revendique-t-il.

Après l'attentat de Trèbes, dans l'Aude, Laurent Wauquiez avait également fait une série de propositions sur la lutte contre le terrorisme, comme le rétablissement de l'état d'urgence ou encore l'expulsion des fichés S étrangers. Là encore, le malaise est exprimé par un membre de la direction de LR cité par Le Monde: "Le débat doit avoir lieu (…) Mais les solutions qu'on propose ne sont pas crédibles, pas assez travaillées".

Arnaud Danjean, eurodéputé LR et ancien agent de la DGSE, dénonce à son tour dans le JDD des propositions "qui n'amélioreraient pas les capacités opérationnelles" de l'antiterrorisme. "Nous avons déjà un arsenal législatif très élaboré. La question est moins de l'enrichir encore de nouvelles mesures que de l'appliquer avec une rigueur...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages