Laurent Nuñez succède à Didier Lallement à la tête de la Préfecture de police à Paris

© Ludovic Marin, AFP

Sans surprise, Laurent Nuñez, le coordinateur du renseignement et de la lutte contre le terrorisme, a été nommé préfet de police de Paris lors du Conseil des ministres, mercredi. L’ancien patron de la direction générale de la sécurité intérieure aura la lourde tâche d'assurer l'ordre public lors des Jeux olympiques 2024.

Il était le favori pour succéder à Didier Lallement à la tête de la Préfecture de police de Paris. Laurent Nuñez, l’ancien patron de la direction générale de la sécurité intérieure et ex-secrétaire d’État de Christophe Castaner (alors ministre de l'Intérieur), a été nommé à ce poste clé lors du Conseil des ministres, mercredi 20 juillet.

"Le président de la République, sur ma proposition, a nommé Laurent Nunez Préfet de Police. C'est le choix d'un homme d'expérience qui connaît parfaitement la @prefpolice et qui a exercé de nombreuses responsabilités nationales", a écrit dans un tweet Gérald Darmanin, ajoutant : "la sécurité des Franciliens sera notre priorité".

Celui qui fut préfet de police des Bouches-du-Rhône était le coordinateur du renseignement et de la lutte contre le terrorisme rattaché à l'Élysée.

Laurent Nuñez aura, entre autres, pour mission d'assurer la sécurité des Jeux olympiques de Paris en 2024.

Il succède ainsi à l'impopulaire Didier Lallement, en place depuis mars 2019, très critiqué pour sa gestion du maintien de l'ordre lors du mouvement des Gilets jaunes ou plus récemment après le fiasco du Stade de France pour lequel il a reconnu "un échec".

Âgé de 65 ans, Didier Lallement devrait retourner dans son administration d’origine, la Cour des comptes.

Avec AFP

VIDÉO - Le préfet de police de Paris Didier Lallement va quitter ses fonctions le 20 juillet prochain

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles