Laurent Lévy: «Les promesses de l’infiniment petit»

Lestavel, Thomas
/ Francois Le Guen

Les nanotechnologies représentent un immense gisement d’innovation pour la santé, comme l’a expliqué Laurent Lévy, fondateur de la start-up Nanobiotix, au Big Bang Santé du Figaro.

«Well done physics», pouvait-on lire sur le tee-shirt de Laurent Lévy lors de la troisième édition du Big Bang Santé, qui a eu lieu le 18 octobre à la Maison de la Chimie. L’entrepreneur combat le cancer en utilisant les lois de la physique plutôt que celles de la biologie. Habillé en jeans et baskets, ce docteur en physique-chimie a créé une nouvelle approche thérapeutique à base de nanoparticules qui sont injectées dans la tumeur pour la détruire de manière ciblée.

Les premiers résultats sont très encourageants: le traitement multiplie par plus de deux les chances de succès d’une radiothérapie pour les sarcomes des tissus mous, des tumeurs malignes qui se développent dans les tissus entre les organes. Grâce à leur efficacité, «les nanoparticules vont nous faire passer d’une médecine personnalisée à une médecine de masse», prédit le dirigeant, qui ne voit pas d’autres limites que celles de notre imagination. «Demain, nous pourrons réparer les cellules de personnes atteintes de maladies neurodégénératives», anticipe-t-il.



Retrouvez cet article sur Figaro.fr

La nanomédecine entre au cœur des cellules 
Big Bang Santé: un voyage vertigineux dans la médecine de demain 
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro Santé