Laurent Joffrin quitte le plateau de i24News après une pluie d'injures

·1 min de lecture
L'ex-journaliste de Libération Laurent Joffrin, et Jean Messiha sur le plateau de la chaîne i24NEWS, le 13 mai 2021. (Photo: Capture d'écran i24NEWS)
L'ex-journaliste de Libération Laurent Joffrin, et Jean Messiha sur le plateau de la chaîne i24NEWS, le 13 mai 2021. (Photo: Capture d'écran i24NEWS)

TÉLÉVISION - “Ça suffit les insultes !” Lors d’un débat sur le conflit israélo-palestinien sur la chaîne d’information en continu israélienne i24News, Laurent Joffrin a décidé de quitter, en plein direct, le plateau à la suite de plusieurs invectives lancées par l’ex-cadre du Rassemblement national, Jean Messiha.

Lors d’une édition spéciale consacrée à l’escalade militaire inédite depuis 2014 entre Israël et le mouvement palestinien Hamas, le présentateur Benjamin Petrover avait invité les deux personnalités afin de commenter la situation. La discussion a rapidement tourné au conflit et aux insultes.

Libération traité de “collaborationnisme”

L’ancien membre du RN s’est montré particulièrement hostile quant aux positions de certains titres de presse, comme Libération, Médiapart, ou encore Le Monde, pointant des “organes de presse de gauche [...] islamogauchistes qui, de toute façon, prennent fait et cause pour les Palestiniens et parfois même le terrorisme”.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Sans que personne ne le coupe dans sa diatribe, Jean Messiha a alors enchaîné avec des mots crus : “Libération ces dernières années est devenu le ‘Je suis partout’ du collaborationnisme islamique”, a-t-il fustigé, dans une allusion sans fard au journal collaborationniste et antisémite “Je suis partout” qui sévit dans l’entre-deux-guerres en France.

Des insultes que Laurent Joffrin n’a pas voulu laisser passer : “Bon, écoutez! Moi je m’en vais!”, a tranché l’ancien patron de Libé en se levant de son siège pour quitter le plateau. Tandis que le présentateur essayait de le rai...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.