Laurent Duc : "Quand ils vont faire une bise à leur grand-mère, ils la tuent"

Président UMIH Hôtellerie française, Laurent Duc dresse, au micro de Yahoo, un bilan très inquiétant de l’industrie hôtelière à l’heure de la crise sanitaire. Il pointe du doigt l’État, dont les aides (qui ne sont que des prêts), ne suffiront pas, selon lui, à sauver

Il fustige également les bailleurs, "grands voleurs de la pandémie", les assureurs, et aussi les directeurs de grandes écoles et les doyens d’académies, qui ont laissé "tous ces jeunes, qui n’ont pas peur du virus, faire la fête".