Laurence Boccolini : son témoignage poignant sur l'infertilité, "ce combat douloureux"

·1 min de lecture

Du 9 au 15 novembre 2020 a lieu la 6ème semaine de sensibilisation à l’infertilité. Un événement que Laurence Boccolini a mis en avant sur son compte Instagram. L’animatrice télé de 57 ans se réjouit, en légende de son post, du fait que l’on "parle" et que l’on est enfin "à l’écoute" de ce fléau, qu’elle a d’ailleurs connu. "Lorsqu’en 2007 j’ai mis le point final au récit de mon histoire ‘Puisque les cigognes ont perdu mon adresse’, nous étions encore dans l’ère du tabou", commence la chérie de Mickaël Fakaïlo, qui a raconté son expérience par écrit.

"Il était si difficile de trouver son chemin entre les traitements, les déceptions, les larmes, les mots de réconfort qui n’arrivaient jamais, la violence de certains propos, aussi bien dans l’entourage que dans le milieu médical, le manque d’information, le manque de références, le manque d’espoir, le ‘Manque’ absolu avec un grand M.", poursuit celle qui est finalement devenue maman d’une petite Willow, née en 2013, qu’elle a adoptée après cinq FIV qui n’ont rien donné. "J’espère qu’aujourd’hui, ceux et celles qui se trouvent confrontés à cette douleur, peuvent avancer sur un chemin qui leur sera plus doux et plus éclairé que fût le nôtre", déclare Laurence Boccolini avec optimisme.

Malgré le temps qui s’est écoulé depuis sa bataille pour connaître la maternité, elle n’a "rien oublié de ces années" qui ont été difficiles. "Je n’oublierai jamais ce qu’il a fallu traverser et rien ni personne n’effacera ces années de combat douloureux, (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Barack Obama : ce jour où il a littéralement humilié Donald Trump, "muet, il souriait jaune" !
Donald Trump pas si détesté : qui sont ceux qui regrettent déjà son éviction ?
Kamala Harris : son histoire d’amour avec une star de la télé US refait surface
Prince Harry : son apparition surprise dans... Danse avec les stars
Anne-Elisabeth Lemoine se désole : "C’est chaud, j’ai l’impression que tout repose sur mes épaules"