Laure Boulleau sur le foot féminin : «La société veut nous diviser mais la clé passe par la mixité»

STEPHANE ALLAMAN/SIPA

Laure Boulleau est la marraine du programme SENSATIONNELLES, qui vise à promouvoir le football féminin amateur et soutenir l’émancipation des jeunes filles par le sport. Pour Paris Match, l’ancienne joueuse du PSG et internationale française évoque le développement de la discipline, avec recul et optimisme.

Paris Match. Vous êtes devenue en mars en mars dernier la marraine du programme SENSATIONNELLES, initié par Intermarché et soutenu par la Fédération Française de Football. Pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste ce projet ?
Laure Boulleau. J'ai été sollicitée il y a quelques mois pour ce programme qui soutient les clubs de foot amateurs qui sont engagés pour le foot féminin. Il vise à les mettre au défi, en présentant chacun un projet allant dans le sens du développement de la discipline. L’idée était de montrer ce qu'ils font au quotidien. Sur tous ces clubs engagés, une sélection a été faite afin de participer à la finale, le 27 juin prochain. J'ai trouvé l'idée canon parce que j'adore ce côté du foot amateur. Je suis Auvergnate, je viens de la campagne, ça a été le début de mon histoire. Le foot féminin s'est très bien développé mais l'accessibilité à toutes n'est pas encore à son maximum. L'équipe de France, le PSG, l'OL c'est bien, mais il faut aussi développer la masse, les petites filles qui jouent au foot. Et c'est avec des idées un peu comme celle-ci, avec des défis, des prix à gagner, que l’on y arrivera. Il y a eu beaucoup de participants, ça a été dur de choisir, mais rien que de pouvoir rencontrer ces clubs, c'est important, il ne s'agit pas que du gagnant.

La Coupe du Monde féminine en France en 2019 avait fait naître beaucoup d’espoir sur le développement du foot féminin. Pourtant, l’engouement semble être retombé assez vite. Comment expliquez-vous cela ?
On a eu une Coupe du Monde fantastique en 2019 mais on n'a pas su surfer dessus, en tout cas pas à la hauteur de ce que l’on espérait. La première raison, c'est qu'on a eu un développement à deux vitesses. Il y a l'élite, qui avance dans tous les(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles