Laura Calu (Scènes de ménages) : l'humoriste est enceinte de son premier enfant

·1 min de lecture

Laura Calu a toutes les raisons d'être comblée. L'humoriste, qui régale ses fidèles sur Facebook et Instagram depuis plusieurs années, et qui a arpenté, d'ailleurs, les planches de la scène Voici, a vécu un très heureux événement, sur les planches, le 1er février 2020. Alors qu'elle jouait à Marseille la centième de son seule en scène, Laura Calu en grand, l'humoriste avait eu droit à une belle surprise : son petit ami Arthur était monté sur scène pour la demander en mariage. C'est elle-même qui avait partagé l'information, sur son compte Instagram, avec une photo de la scène. Pas de mauvaise surprise pour Arthur : sa chère et tendre avait dit oui !

Ensuite, Laura Calu a eu une nouvelle satisfaction, professionnelle, cette fois-ci. L'humoriste vient d'intégrer une série très appréciée des Français : Scènes de ménages. Dans la fiction de M6, Huguette (Marion Game) et Raymond (Gérard Hernandez) ont fait de la place, chez eux, pour accueillir une colocataire. Sauf que Laura (Justine Lepottier) vient de plier bagages. Pas le temps de sentir le vide, cependant : Laura va être remplacée par Maëva, une cousine, interprétée, donc, par Laura Calu.

L'humoriste est ravie. "Incarner une cagole dans Scènes de ménages, avec Huguette et Raymond que j’aime depuis toujours, je n’ai pas pu refuser", a-t-elle expliqué à Télé Poche, ce lundi 12 avril, alors qu'elle avoue avoir "fait la relou" quand on lui a proposé d'autres projets à la télévision. Un enthousiasme débordant doublé par une autre bonne (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Mariés au premier regard : pourquoi Alain n'a pas apprécié son passage dans le dernier épisode
Les 12 coups de midi : ce cauchemar qui hante les nuits de Bruno, le champion de TF1
PHOTO Caroline Receveur trop maigre ? Son dernier cliché inquiète ses abonnés
Mort du prince Philip : un expert décode les hommages de Harry et William et en livre les clefs
Section de recherches : mauvaise nouvelle pour Fabienne Carat, Xavier Deluc et Franck Sémonin