L'audition, souvent délaissée par les Français

·2 min de lecture

À l’occasion de la 24ème édition de la Journée Nationale de l’Audition, spécialistes de neurosciences, docteurs en psychologie et médecins ORL ont débattu sur la place de l’audition dans la santé des Français, ainsi que sur l’impact de la crise sanitaire du coronavirus sur notre santé auditive.

Evidemment, nous sommes soumis à de plus en plus de pollution sonore. Avec pour résultat que l'on délaisse trop souvent nos oreilles, oubliant que notre ouïe fait, pour beaucoup, partie intégrante de notre vie. Eh oui, elle nous permet de communiquer avec autrui et donc de nous intégrer dans la société...

Covid-19, la crise auditive

Même si le contexte du Covid-19 (couvre-feu, télétravail…) génère moins d’exposition aux bruits extérieurs, cela n’est pas forcément bénéfique pour notre audition. Bien au contraire. En effet, le télétravail pousse beaucoup d’entre nous à utiliser casques, oreillettes et écouteurs. De plus, la prise en charge des patients a pris du retard. En effet, depuis le début de la crise sanitaire, 12% des français auraient reporté leur bilan auditif auprès d’un médecin ORL. Les Français sont-ils conscients des impacts de ce nouveau mode de vie sur leur santé auditive ? Se préoccupent-ils de leur audition ? Ces questions étaient au centre de la conférence de presse donnée à l'occasion de la 24e journée nationale de l'audition, ce 11 mars 2021.

Lire aussI :

Dévoilée à cette occasion, une étude de l’ (Ifop) réalisée par Romain Bendavid relève que le Covid-19 provoque une telle inquiétude qu’il relaierait l’audition à la 5ème place des problématiques qui inquiètent le plus les Français. Elle était à la 2ème place l’an dernier. De la même manière, beaucoup de Français ne font pas le lien entre crise sanitaire et nécessité de s’informer sur l’audition, mis à part les individus en télétravail, dont la recherche d’informations sur l’audition aurait augmenté depuis le début de la pandémie. Ainsi, 87% des Français ont répondu « non » à la question « la crise sanitaire renforce-t-elle votre envie de vous informer sur l’audition ? ».

© Romain Bendavid, Institut français d'opinion publique

Pourtant, il est bien connu que l’écoute prolongée via des casques ou des écouteurs peut provoquer une détérioration auditive, surtout au-delà d’un certain volume sonore.[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi