« L'Attrape-malheur » : des Freaks pour Halloween

Par Sophie Pujas
·1 min de lecture
Il s'agit du premier tome d'une trilogie.
Il s'agit du premier tome d'une trilogie.

« Si seulement nos c?urs étaient de pierre », soupire l'un des personnages de L'Attrape-malheur, conte vif et ténébreux signé Fabrice Hadjadj. Oui mais voilà, nous sommes dotés de c?urs absurdement vulnérables? Vulnérable, le héros de ce roman, Jakob Traum, l'est à sa manière. Ce fils de meunier est doté d'un étrange pouvoir : son corps reste imperméable aux coups et aux blessures, mais il peut en revanche prendre sur lui les maux de ceux qu'il aime, qui en sont ainsi exemptés. Affolés par ce don d'empathie trop dévorant, les parents de Jakob tentent de l'empêcher d'aimer ? même eux. Son père ira jusqu'à le laisser aux mains d'un lanceur de couteaux, dans une troupe de forains. Au sein du cirque ambulant, il trouvera une étrange famille, entre un géant bienveillant, une femme à six tétons, des siamois ou un violoniste-boxeur à quatre bras? jusqu'à ce que le don de Jakob éveille de périlleuses convoitises, dans un monde en proie à la guerre.

Ce roman d'apprentissage nimbé de fantastique est en lice pour le prix Vendredi ? dont la remise a été reportée jusqu'à réouverture des librairies. Ample et romanesque, L'Attrape-malheur convoque le souvenir du Freaks de Tod Browing autant que l'imaginaire des contes anciens. Une atmosphère hypnotique attrapée par les dessins puissants de Tom Tirabosco. L'auteur déploie un savoureux sens du bizarre et des sombres merveilles, sans jamais oublier d'offrir à ses personnages une poignante humanité. Bonne nouvelle : il s'agit [...] Lire la suite