L'attentat de Boston unanimement condamné à travers le monde

Les explosions meurtrières qui ont endeuillé le marathon de Boston, suscitant la stupeur aux Etats-Unis, ont été unanimement condamnées à travers le monde mardi comme un attentat appelant une riposte coordonnée de la communauté internationale.

- Le président russe Vladimir Poutine a proposé l'aide de la Russie dans l'enquête sur ce "crime barbare" et exprimé sa "conviction que la lutte contre le terrorisme nécessite une coordination active des efforts de toute la communauté internationale".

- Pour la Russie qui organise plusieurs événements sportifs importants, c'est "un sérieux avertissement", avant les JO de Sotchi en 2014, a estimé le ministre russe des Sports, Vitali Moutkose

- Le président François Hollande a exprimé sa "vive émotion" et adressé la "totale solidarité de la France aux autorités et au peuple américain".

- Le chef du gouvernement italien Mario Monti a fait part de ses "sentiments de fraternelle solidarité" condamnant "un acte vil de violence qui suscite l'indignation". "Dans des moments aussi tragiques, nous sentons profondément proches du gouvernement et du peuple américains".

- Le président du Conseil européen, Herman van Rompuy, a condamné des "actes épouvantables" et exprimé la "sympathie et le soutien de l'Union européenne au peuple américain", le chef de la diplomatie de l'UE, Catherine Ashton, se disant "choquée" a dénoncé des "actes répréhensibles".

- "Nous nous tenons au côté de nos amis américains", a affirmé le président du Parlement européen, Martin Schulz.

- Les organisateurs du marathon de Londres ont annoncé qu'ils maintenaient la course prévue dimanche, mais qu'ils "réexaminaient" la situation, promettant de prendre les décisions nécessaires "pour augmenter la sécurité et toutes sortes de mesures que l'on pourrait déployer."

- Le secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen, s'est dit "profondément choqué". "Mes pensées sont avec les gens de Boston et de tous les Etats-Unis".

- Wall Street a creusé ses pertes en toute fin de séance lundi après l'annonce de l'attentat, les investisseurs craignant qu'il s'agisse d'une "attaque terroriste" susceptible de déclencher une nouvelle période d'incertitude, selon un analyste.

- Le président afghan Hamid Karzaï a présenté ses condoléances aux familles des victimes, et exprimé la compréhension du peuple afghan. "Ayant souffert à cause d'attaques terroristes et déplorant des victimes civiles depuis des années, notre peuple comprend mieux la souffrance qui surgit après de tels incidents" .

- Le mouvement des talibans pakistanais (Tehreek-e-Taliban Pakistan), liés à l'attentat raté à la voiture piégée de Times Square en mai 2010, ont nié toute implication, tout en rappelant être favorables aux attaques contre les Etats-Unis et ses alliés.

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.