L'attaque de Ziyed Ben Belgacem à Orly détaillée par le procureur de la République François Molin

Jade Toussay
L'attaque de Ziyed Ben Belgacem à Orly détaillée par le procureur de la République François Molin

POLICE - Au cours d'une conférence de presse ce samedi 18 mars, le procureur de la République François Molins a fait le point sur les différents éléments de l'enquête ouverte après l'attaque survenue à l'aéroport d'Orly et menée par un Français de 39 ans, identifié comme Ziyed Ben Belgacem.

Arrivé aux alentours de 8h dans le hall A de l'aéroport d'Orly Sud, l'homme a d'abord jeté au sol un sac contenant un bidon d'hydrocarbures, a précisé le procureur de la République, confirmant une information du Parisien. Armé d'un pistolet à grenaille, il a ensuite attaqué une patrouille de militaires de l'opération Sentinelle, et a réussi à s'emparer après plusieurs tentatives du Famas d'une militaire "qu'il a mis en bandoulière". "Il a alors remis son revolver sur la tempe de la militaire qui se débattait", a indiqué François Molins.

Selon les témoignages des militaires agressés, l'homme aurait déclaré "Posez vos armes, mains sur la tête. Je suis là pour mourir par Allah, de toutes façons, il va y avoir des morts." Il a été abattu par les militaires, au bout de quelques minutes.

Un parcours qui commence à Garges-lès-Gonesse

La police a rapidement pu retracer le parcours de l'homme. Plus tôt dans la matinée, vers 6h55 du matin, il a tiré sur des policiers lors d'un contrôle routier à Garges-lès-Gonesse dans le Val d'Oise pour excès de vitesse. Un des policiers a été légèrement blessé à la tête.

Ziyed Ben Belgacem a ensuite pris la fuite, avant de se rendre à Vitry-sur-Seine, dans un bar qu'il a l'habitude de fréquenter, comme l'a précisé le procureur. Pénétrant dans le bar en proférant des menaces, il a mis en joue les clients, avant de tirer plusieurs coups avec son arme à grenaille sans faire de blessés. François Molins a évoqué "une sorte de fuite en avant avec...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages