L'astronaute Samantha Cristoforetti vient d'arriver à bord de l'ISS : quelle sera sa mission ?

Après la mission privée Axiom-1, qui s’est déroulée du 8 au 25 avril, SpaceX a lancé un nouvel équipage de quatre personnes à destination de la Station spatiale internationale (ISS). Pour ce vol, pas de spatio-touristes mais quatre astronautes professionnels qui forment l'équipage Crew-4. On compte trois astronautes de la Nasa et l’Italienne Samantha Cristoforetti de l’Agence spatiale européenne. Cette mission est donc le second lancement d’un Crew Dragon en l’espace de seulement 19 jours et la 16e mission d’un lanceur Falcon 9 depuis le 6 janvier. Des cadences de lancement impressionnantes.

Les quatre astronautes de Crew-4 sont arrivés à bord de la Station spatiale internationale dans la nuit. Ils ont été accueillis par Crew-3 qui comprend Matthias Maurer, astronaute de l’ESA de nationalité allemande, qui s’est envolé vers la station le 11 novembre 2021 dans le cadre de la mission Cosmic Kiss. Un passage de témoin est prévu entre les deux équipages. Il devrait durer moins d’une semaine, jusqu’à leur départ. Pour l’heure, la date de retour de Crew-3 est encore incertaine. La Nasa prévoit un retour début mai.

35 expériences européennes à réaliser

Bien que Samantha soit membre de Crew-4 qui a à son programme quelque 200 expériences à réaliser, l’astronaute de l’ESA réalisera en parallèle 35 expériences scientifiques, de démonstrations et aussi de recherche dans le cadre de la mission Minerva de l'ESA. Toutes les thématiques chères aux astronautes européens sont concernées (sciences de la vie, santé, vols habités, exploration…).

Après 15 ans d'attente, le bras ERA de l'ESA va, enfin, rejoindre la Station spatiale

Par ailleurs, il n’est pas exclu que...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles