L'astéroïde Ryugu possède les ingrédients essentiels à la vie

En 2019, à près de 200 millions de kilomètres de notre Terre, une sonde japonaise – la sonde Hayabusa-2 – a atterri sur un astéroïde pour en collecter quelques échantillons. À peine plus de cinq grammes, en tout. Des roches et des poussières du sol et du sous-sol de celui que les astronomes connaissent sous le nom de Ryugu. Il est considéré comme l’objet le plus primitif du Système solaire que les chercheurs n’ont jamais étudié.

De la matière extraterrestre récupérée par la sonde Hayabusa-2 vient d’arriver à Lille

Depuis le retour de ces échantillons sur Terre en décembre 2020, les astronomes procèdent à des analyses détaillées. Et ils confirment aujourd’hui y avoir découvert un nombre important d’acides aminés. Des acides aminés – les éléments constitutifs des protéines et donc, essentiels à la vie – susceptibles de se propager dans les environs, portés par des poussières. De l’isoleucine et de la valine, par exemple, des acides aminés qui sont considérés comme essentiels au fonctionnement du corps humain. Mais qu’il n’est pas capable de synthétiser seul.

Une preuve de l’origine extraterrestre de la vie ?

Depuis longtemps, les chercheurs envisagent que des acides aminés – et d’autres molécules organiques – ont pu être apportés sur Terre par des impacts d'astéroïdes ou de comètes. Mais ils peinaient à en faire la preuve du fait de la contamination rapide des météorites par la matière terrestre. Cette fois, ils montrent bel et bien que ce type de molécules indispensables à la vie peut exister dans l’espace.

De quoi rendre les chercheurs encore plus impatients d’étudier les échantillons prélevés par la mission Osiris-Rex (Nasa) sur l’astéroïde Bennu....

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles