L'assureur Allianz prêt à croquer le courtier Vilavi (ex-Assu 2000)?

Plusieurs journaux dont la Lettre de l'Expansion se sont fait l'écho de l'intérêt de l'assureur Allianz pour acquérir l'activité de courtage de Vilavi, ex-Assu 2000 pris dans un scandale l'an dernier. Sans confirmer, Allianz se dit vendredi attaché à la "pérennité de l'activité" de Vilavi. Se présentant comme un "partenaire de longue date", Allianz a souligné dans une déclaration transmise à l'AFP qu'il était attentif à "la pérennité de l'activité d'un courtier majeur employant 1.800 personnes et comptant des centaines de milliers d'assurés, dont de nombreux clients Allianz France et Allianz Partners".

Le groupe Vilavi est entré il y a environ un an dans une zone de fortes turbulences : son fondateur Jacques Bouthier a été incarcéré et mis en examen pour "traite des êtres humains" et "viols sur mineure". Débarqué dès le début du scandale, le riche homme d'affaires est aussi poursuivi en France pour association de malfaiteurs en vue de commettre le crime d'enlèvement et séquestration en bande organisée. Au Maroc, l'un des principaux pays où opère le groupe de courtage, il est aussi visé par une vaste enquête pour harcèlement sexuel.

Son successeur Michael Hörr, un ancien d'Allianz justement, esquissait en novembre dernier la perspective d'une vente du groupe d'ici la fin 2023. "Si l'hypothèse d'une évolution de l'actionnariat, à l'horizon fin 2023, est en effet une option sur laquelle le groupe Vilavi a déjà communiqué, le groupe ne souhaite pas commenter ce qui n'est aujourd'hui (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bonne affaire : la SNCF met en vente 10.000 billets de trains Ouigo à un euro symbolique
CAC 40 : la Bourse portée par l'optimisme de Joe Biden sur le plafond de la dette des Etat-Unis
Le prix du gaz naturel européen n'a pas été aussi bas depuis juin 2021
Le taxi volant d'Archer et Stellantis se prépare à un premier vol décisif
Bourse : Société générale à la traîne de Crédit agricole et BNP Paribas, le conseil