L'assurance obsèques dans le viseur de l'association 60 millions de consommateurs

Francisco Lareida ne s'attendait certainement pas à ça. En 2013, il souscrit une convention d'assurance obsèques, mais à la rupture du contrat il y a quelques mois, le compte n'y est pas. 600 euros envolés, le retraité marseillais ne décolère pas. En France, quatre millions de personnes ont souscrit à ces assurances pour éviter à leurs proches le coût des obsèques.

Des placements qui sont une manne importante

Un choix pas forcément judicieux. Car selon une étude de l'association 60 millions de consommateurs, pour un placement moyen de 4 815 euros, seuls 3 838 euros sont reversés. 1 000 euros manquent à l'appel. En réponse, les assureurs plaident un retard de revalorisation des contrats, mais les situations, disent-ils, vont être revalorisées.

Reste que ces placements sont une manne importante pour les assureurs et les retraités sont de bons clients. Une autre solution existe : le recours au compte en banque du défunt. S'il est crédité d'au moins 5 000 euros, la famille peut légalement s'en servir pour payer les obsèques.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Gaspillage alimentaire : le défi de la grande distribution
Charente : la vodka et le gin conquièrent le pays du cognac
Mondial de l'Automobile 2016 : un succès commercial
François Hollande se rend à Florange pour dire aux salariés d'ArcelorMittal qu'il a "tenu ses engagements"
Stéphane Le Foll défend son bilan et celui de François Hollande