L'association Prévention Routière se mobilise pour un réveillon en toute sécurité

© MATHIEU THOMASSET / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Emprunter les petites routes, rouler lentement ou boire du café... En France sept Français sur dix envisagent encore des "mauvaises" solutions pour rentrer chez eux le soir du Nouvel An , après avoir bu de l'alcool. Raison pour laquelle, cette année encore, l'association Prévention Routière se mobilise pour un réveillon en toute sécurité. Dans les rues de Paris, les bénévoles ont concocté des ateliers de sensibilisation.

>> Retrouvez Europe matin week-end 6-8 en podcast et en replay ici

Des jeux de sensibilisation

"Wow ! Déformation totale !" Sur la ligne de départ, Suni et Rachel enfilent leurs lunettes de simulation d'alcoolémie. Objectif : malgré une vision trouble, suivre les routes dessinées au sol sans faire tomber les cônes. "On voit tout en double voire triple", "impossible de conduire dans ces conditions", lancent-ils au micro d'Europe 1. Ils titubent et sur la ligne d'arrivée, tous les plots sont tombés. "Cet effet-là, c'est pour seulement quatre verres", assure une bénévole de l'association.

>> LIRE AUSSIRéveillon du Nouvel an : sept Français sur dix envisagent de mauvaises solutions après avoir bu

Non loin de là, un autre atelier permet d'observer la différence entre une dose d'alcool dans un bar et une dose d'alcool à la maison. Bouteille en main, Danielle montre aux bénévoles les verres qu'ils pourraient se servir au réveillon. Bière, whisky... Un sexagénaire est incité à jauger la dose d'alcool à ne pas dépasser pour pouvoir conduire et rentr...


Lire la suite sur Europe1