L'Association internationale du transport aérien appelle le gouvernement à faire "repartir le trafic aérien", sinon "la reprise économique va être faible et lente"

franceinfo

Alexandre de Juniac, ancien président-directeur général d'Air France-KLM, directeur général de l'IATA (Association internationale du transport aérien) appelle vendredi 26 juin le gouvernement à faire "repartir le trafic aérien", car sans lui "la reprise économique va être faible et lente", a-t-il mis en garde. L’aéroport d’Orly a rouvert symboliquement vendredi après trois mois de fermeture dû à la crise du coronavirus. Seulement 10% des vols seront assurés.


franceinfo : Quand le trafic redeviendra normal ?


Alexandre de Juniac : Pas tout de suite. Nous avons prévu que le trafic reprendra progressivement. Les marchés domestiques à la fin du deuxième trimestre, les marchés continentaux, c'est-à-dire l'Europe, l'Asie-Pacifique, l'Amérique du Nord au troisième trimestre et l'intercontinental au quatrième trimestre. Mais à la fin du quatrième trimestre, nous estimons que le trafic devrait être entre 50 et 60% de ce qu'il était en 2019. Cela reste encore assez faible et on devrait retrouver des tendances historiques en 2022-2023, si tout va bien. C’est sûr que s'il y a une deuxième ou une troisième vague qui amène les gouvernements à fermer des frontières ou à prendre des mesures de confinement très strictes, ça portera un coup encore très sévère au transport aérien.


Est-ce que c'est la crise la plus dure (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi