L'association 'Les amis d'Eric Zemmour' agréée par la Commission des comptes de campagne

·3 min de lecture
Éric Zemmour  - Joel Saget - AFP
Éric Zemmour - Joel Saget - AFP

Un pas de plus vers une candidature? L'association de financement du parti Les amis d'Eric Zemmour a été agréée ce mercredi par la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques, selon un avis paru au Journal officiel jeudi.

"L'association de financement du parti 'Les amis d'Eric Zemmour', inscrite au registre national des associations (...), dont le siège social est situé: 18, rue du Faubourg Poissonnière, 75010 Paris, est agréée en qualité d'association de financement du parti politique 'Les amis d'Eric Zemmour', inscrit au registre national des associations", est-il écrit.

Derrière le financement des affiches "Zemmour président"

Cet avis est publié alors que même s'il n'a jamais fait part explicitement d'un tel projet, beaucoup prêtent à l'éditorialiste de CNews et du Figaro l'intention de candidater à l'élection présidentielle de 2022.

"Peut-être qu'il faut passer à l'action", avait-il dit début juin sur la chaîne YouTube "Livre noir", animée par des proches de l'ancienne députée RN Marion Maréchal.

Et des milliers d'affiches "Zemmour président", collées dans la nuit de dimanche à lundi dans de nombreuses villes du pays dont Paris, ont montré que certains de ses partisans préparent une candidature.

À proprement parler, ces affiches n'avaient pas été placardées par 'Les Amis d'Eric Zemmour' mais par les petites mains de 'Génération Z', un collectif plus informel, créé sur les réseaux sociaux voilà trois mois, dont le leader, Stanislas Rigault, a revendiqué "500 militants" auprès du Monde mardi, les décrivant comme composés de "néomilitants" mais aussi de "jeunes issus de LR et de l'UNI" (syndicat étudiant de droite, NDLR). Mais 'Les Amis d'Eric Zemmour' ne se tenaient pas loin de l'initiative. Au plus près même, puisque ce sont eux qui ont financé l'impression des affiches selon le quotidien du soir.

La profession de foi des "Amis d'Eric Zemmour"

Sur leur site, "Les Amis d'Eric Zemmour", assurent avoir compté jusqu'à 75.300 soutiens sur Facebook, avant une suspension. Sur la page désormais disponible, on n'en relève plus que 1499.

Dans leur manifeste, ils proclament une doctrine encore réduite:

"Nous avons tous ici un point en commun: nous aimons Éric Zemmour pour ce qu’il est: un intellectuel libre, amoureux de la France et soucieux de la voir se relever. Nous avons également un objectif en commun: voir triompher ses idées afin d’être débarrassés de ces dirigeants politiques tellement médiocres depuis des décennies. Nous avons enfin un espoir secret commun: voir Éric Zemmour se lancer dans la bataille électorale et conduire, le moment venu, le changement tant attendu."

Antoine Diers, directeur de cabinet à la mairie du Plessis-Robin dans les Hauts-de-Seine, est leur porte-parole. Sur notre plateau dès mardi soir, il en a dit plus sur les orientations de son mouvement, et son socle: "Éric Zemmour, aujourd’hui, est soutenu par des électeurs de la droite normale, la droite qui dit : ‘Nous, on est de droite, on a toujours voulu la sécurité, juguler l’immigration, une justice qui soit ferme et forte’. Éric Zemmour répond à ça."

Officiellement, la donne n'a pas (encore) changé

Toutefois, en ce qui concerne plus directement Eric Zemmour, qui ne parraine pas l'association officiellement, la donne n'a pas encore changé, et, toujours considéré comme un essayiste et un chroniqueur, le CSA ne décompte pas son temps de parole tant qu'il n'est pas déclaré candidat ou soutien d'un parti.

Visé dans la presse par plusieurs accusations d'agressions sexuelles, Eric Zemmour avait été condamné à l'automne à 10.000 euros d'amende pour injure et provocation à la haine après une diatribe contre l'islam et les immigrés "colonisateurs" en septembre 2019.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles