L'Assemblée vote la déconjugalisation de l'Allocation adulte handicapé

© PATRICK KOVARIK / AFP

L'Assemblée nationale a voté à l'unanimité moins une voix dans la nuit de mercredi à jeudi la déconjugalisation de l'allocation adulte handicapé (AAH), en adoptant des amendements déposés par tous les groupes, après plusieurs refus de l'exécutif lors de la précédente législature.

L'Assemblée nationale a voté à l'unanimité moins une voix dans la nuit de mercredi à jeudi la déconjugalisation de l'allocation adulte handicapé (AAH), en adoptant des amendements déposés par tous les groupes, après plusieurs refus de l'exécutif lors de la précédente législature.

Les revenus du conjoint ne seront plus pris en compte

Les revenus du conjoint ne seront plus pris en compte pour le calcul de cette prestation à compter d'octobre 2023 au plus tard, une mesure réclamée de longue date par les oppositions et les associations. "Nous vivons un moment historique", s'est félicité le ministre du Travail Olivier Dussopt.

"Je crois que s'il y a un sujet qui mérite ce soir de voter ensemble, c'est bien celui qui va permettre la déconjugalisation de l'AAH", a déclaré Marine Le Pen, la cheffe des députés Rassemblement national, après une session de l'après-midi houleuse.

>> LIRE AUSSI - Pouvoir d'achat : les députés votent la revalorisation des retraites et prestations sociales

Le socialiste Arthur Delaporte a parlé d'une mesure qui remédie au "prix de l'amour" et à "l'humiliation". "La majorité de l'époque était farouchement opposée à la déconjugalisation", a rappelé l'élu LR Aurélien Pradier, grand défenseur de la mesure lors de la précédente mandature. "C'est vrai Mme Le Pen que vous n'avez pas voté la dernière loi que nous avons proposé" sur ce sujet, a-t-il ajouté.

La majorité pointait alors que certains allocataires y perdraient et que le coût serait trop important...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - Pouvoir d'achat : Que contient le projet de loi porté par le gouvernement ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles