L’Assemblée veut toujours prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 1er juin

Source AFP
·1 min de lecture
Le vote a été acquis par 164 voix pour, 94 contre et 8 abstentions (photo d'ilustration).
Le vote a été acquis par 164 voix pour, 94 contre et 8 abstentions (photo d'ilustration).

L'Assemblée nationale a voté à nouveau mardi soir en faveur d'une prolongation de l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 1er juin. Le vote a été acquis par 164 voix pour, 94 contre et 8 abstentions. Les députés débattaient à nouveau du projet de loi de prorogation de ce régime d'exception face à l'épidémie de Covid-19, du fait de l'absence d'accord avec les sénateurs sur ce texte.

Pourtant, « l'accord était tout proche », a déploré Guillaume Gouffier-Cha (LREM). Le Sénat dominé par la droite s'était prononcé pour une prolongation jusqu'au 3 mai et aussi pour qu'un confinement généralisé ne puisse être prolongé au-delà d'un mois « que si la loi l'autorise ». Depuis cette réunion entre députés et sénateurs jeudi dernier, l'exécutif a repoussé un éventuel reconfinement de la population.

« Une Assemblée de larbins (qui) ne remplit pas sa fonction »

Dans l'hémicycle mardi, à l'appui d'une motion de rejet préalable, le député LFI François Ruffin a jugé que les Français sont « fatigués » d'être un « jouet ». « Nous sommes suspendus aux lèvres du souverain » Emmanuel Macron : « pourquoi réfléchit-il seul, sans nous ? » a-t-il lancé, pointant « une Assemblée de larbins (qui) ne remplit pas sa fonction ». « Est-ce que nos démocraties parlementaires sont devenues inaptes face aux périodes de crise ? » a enchaîné Stéphane Peu (PCF), mettant en garde contre « la tentation autoritaire ».

À LIRE AUSSIStrauch-Bonart ? La très obscure parole de l'État

La gauche de la gauche a été [...] Lire la suite