L'Assemblée nationale vote une résolution condamnant le régime de Loukachenko

·1 min de lecture
Francois Mori/AP/SIPA

Le Parlement français a adopté lundi une résolution condamnant le régime d'Alexandre Loukachenko au Bélarus.

Une condamnation «solennelle». Lundi, le Parlement français a adopté une résolution (34 votes pour sur 37 exprimés) condamnant le régime qualifié «illégitime» d'Alexandre Loukachenko au Bélarus. Le texte était proposé par Frédéric Petit, député MoDem des Français établis hors de France (qui inclut les pays d'Europe de l'Est, d'Europe centrale et des Balkans). Outre cette condamnation, la résolution «invite l'Assemblée nationale à envisager la création d'un groupe d'études à vocation internationale appelé à engager et nouer des relations avec les représentants de la Biélorussie démocratique», à l'image du groupe existant avec Taïwan. Le député français, connaisseur de la région puisque lui-même habitant de Cracovie, a à plusieurs reprises rencontré Svetlana Tikhanovskaïa, une des figures de l'opposition biélorusse et rappelé que «son objectif est de refaire les élections, pas de devenir présidente».

Interview :Svetlana Tikhanovskaïa : «Le régime de Loukachenko a sous-estimé toute la nation»

Vendredi, les services de l'ambassade bélarusse en France avaient fait parvenir un texte aux 577 députés, dans lequel ils espéraient «que les députés seront assez sages pour analyser la situation de manière impartiale», dénonçant «l'abondance d'informations inexactes et de faux évidents dans les médias sur la situation» dans le pays. Un message -consulté par Paris Match- qualifié de «démarche formelle mais symbolique» par Frédéric Petit, qui le voit comme certes «peut-être menaçant» mais surtout «une demande de loyauté de Minsk à son ambassadeur à Paris». L'ambassadeur français au Bélarus, lui, n'a pas présenté ses lettres de créance à Alexandre Loukachenko et a, à la demande de Paris, quitté Minsk et occupe désormais un rôle(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles