A l'Assemblée, la colère de Jean Castex après le «coup politique» des LR

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Christophe ARCHAMBAULT / AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Jean Castex
    Homme d'État et haut fonctionnaire français

Jean Castex s'est insurgé mardi contre le "coup politique" des députés LR, qui ont voté lundi soir pour la suspension de l'examen à l'Assemblée du pass vaccinal.

Jean Castex s'est insurgé mardi contre le "coup politique" des députés LR, qui ont voté lundi soir pour la suspension de l'examen à l'Assemblée du pass vaccinal , jugeant leur attitude "pas responsable". Égrenant les chiffres actuels de l'épidémie, marqués par un regain d'hospitalisation et de décès, le Premier ministre a estimé que la France était engagée "dans une course contre la montre". "Le virus galope et vous tirez sur le frein à main", a déploré Jean Castex en ouverture de la séance des questions au gouvernement.

"Pendant ce temps-là, certains s’ingénient (sic) à faire des coups politiques pour freiner le débat. Ce n'est pas responsable", a martelé le Premier ministre, appelant à "remettre de l'ordre et de la sérénité" dans les débats.

"Que pensent nos soignants engagés qui, eux, ne s'arrêtent pas à minuit ?"

"Que pensent nos concitoyens de ces facéties, croyez-vous qu'elles rehaussent le débat public ? Que pensent nos soignants engagés qui, eux, ne s'arrêtent pas à minuit ?", a encore lancé le chef du gouvernement sous les huées des bancs de droite. Lundi soir, le gouvernement a essuyé un camouflet dans l'hémicycle en voyant les députés refuser de poursuivre dans la nuit l'examen du projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal, qui devait entrer en vigueur au 15 janvier.

Si les travaux vont reprendre dès mardi soir , l'exécutif a montré mardi son agacement en ciblant surtout LR. "Je ne comprends pas davantage qu'après qu'un certain nombre de responsables de votre parti se soient prononcés pour le pass vaccinal, qu'hier soir 32 députés aient voté contre", a notamment grincé Jean Castex mardi.


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles