A l'Assemblée, échanges électriques entre Corbière et Schiappa au sujet du père de la ministre

·2 min de lecture

Marlène Schiappa et Alexis Corbière se sont vivement opposés vendredi à l'Assemblée nationale, la première accusant le second d'avoir fait une "allusion inélégante" au père de la ministre, "camarade" du député LFI.

Loin du sujet du séparatisme islamiste, Marlène Schiappa et Alexis Corbière se sont vivement opposés vendredi à l'Assemblée nationale, la première accusant le second d'avoir fait une "allusion inélégante" au père de la ministre, "camarade" du député LFI.

Alors que les députés planchaient sur l'encadrement des associations, Alexis Corbière a cité à l'attention de Marlène Schiappa l'association La Libre Pensée, "que vous connaissez bien". Quelques instants plus tard, la ministre chargée de la Citoyenneté s'est indignée de cette "allusion personnelle" et "inélégante", y voyant une référence à son père Jean-Marc Schiappa, historien sympathisant de LFI et président du département d'études de cette association de défense stricte de la laïcité.

"En 2021 les filles ne sont pas obligées de penser comme leur père"

"J'adore mon père", a poursuivi Marlène Schiappa, mais "en 2021 les filles ne sont pas obligées de penser comme leur père". Jean-Marc Schiappa est "un excellent historien, mais aussi un excellent féministe, qui n'utiliserait jamais d'argument patriarcal ou d'autorité pour contraindre une de ses filles à penser comme lui - c'était le sens de l'allusion que vous avez faite", a lancé la ministre.

Dans le brouhaha, Marlène Schiappa a ajouté à l'attention de Alexis Corbière: "c'est vous qui êtes inélégant en faisant des allusions voilées à mon père (...) et en plus vous ne laissez pas parler les femmes". "Je remercie Alexis Corbière de se souvenir de mon prénom, qui est Marlène et pas 'machine'", a-t-elle aussi glissé.


Lire la suite sur Paris Match