L'artiste qui a vendu une sculpture inexistante accusé de plagiat

·1 min de lecture
Salvatore Garau a installé une autre sculpture invisible sur la place de la Scala à Milan.

Salvatore Garau, créateur d'une sculpture inexistante vendue 15 000 € aux enchères, est accusé de plagiat par un autre artiste, rapporte GQ.

Et si la sculpture vide était un plagiat ? Quelques semaines après la vente, 15 000 € aux enchères, d'une sculpture dont l'artiste précise qu'elle n'existe pas, le plasticien Salvatore Garau est au cœur d'une polémique. L'œuvre, qui, comme le rappelle GQ, doit être installée « au centre d'une pièce vide dans une maison indépendante et doit être délimitée par un bandeau collé sur le sol », a fait l'objet d'un certificat d'authenticité confié à l'heureux acheteur.

Aux critiques qui ont afflué dans les jours qui ont suivi la vente, l'artiste a répondu : « Le vide n'est rien d'autre qu'un espace rempli d'énergies, et même si nous le vidons, selon le principe de l'incertitude de Heisenberg, le vide a un poids. En cela, il a une énergie qui se condense et se transforme en particules, qui sont en nous. Et après tout, ne donnons-nous pas un visage à un dieu que nous n'avons jamais vu ? ».

À LIRE AUSSI Les choix culture du « Point » : rafales de photos ou licornes tueuses ?

« C'est exactement mon idée »

Mais désormais, c'est au tour d'un autre artiste de s'en prendre très sérieusement à Salvatore Garau. Selon GQ, cet artiste américain nommé Tom Miller envisage des poursuites en justice à l'encontre du sculpteur du vide, sous prétexte qu'il aurait tout simplement volé son idée d'œuvre inexistante. En 2016, il avait lui-même présenté une sculpture invisible en Floride et déclare avoir contacté Salvatore Garau pour être crédité sur son travail.

À LIRE AUSSI Jean-David Nkot o [...] Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles