L'article à lire pour comprendre ce qu'est vraiment un black bloc

Kocila Makdeche
Mobilisation contre la loi Travail, 1er-Mai, "gilets jaunes"… Des black blocs font régulièrement incursion dans les manifestations. Mais qui sont et que veulent ces militants d'ultragauche vêtus de noir ?

Ils sont la bête noire du gouvernement. Le 16 mars, lors du 18e samedi de manifestation des "gilets jaunes", des centaines de militants de la gauche radicale et insurrectionnelle ont mis à sac des boutiques de luxe sur Champs-Elysées et ont caillassé les forces de l'ordre. Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a immédiatement pointé du doigt "les black blocs", des manifestants tous vêtus de noir de façon à rester anonymes.

Manifestations contre la loi Travail, 1er-Mai… Depuis quelques années, les cortèges voient régulièrement se former des black blocs, qui occasionnent à chaque fois d'importants dégâts. Que réclament-ils en s'attaquant aux banques et aux forces de l'ordre ? Qui sont ces militants d'ultragauche qui se cachent sous des masques ? Franceinfo lève le voile.

Bon, c'est quoi un black bloc ?

S'il suscite beaucoup de fantasmes, le terme "black bloc" ne désigne en réalité qu'une méthode de manifestation mise au point par des militants de la gauche radicale et insurrectionnelle. Pendant les défilés auxquels ils participent, ces individus – d'abord dispersés dans le cortège – se vêtent de noir, se masquent le visage, puis se réunissent pour créer "une sorte d'énorme drapeau noir, tissé d'êtres humains", explique le politologue Francis Dupuis-Déri, auteur d'un livre remarqué sur le sujet, Les Black blocs : la (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi