"Clinamen" de Hugo Arcier : quand l'art numérique décoiffe sur la 3e Scène de l'Opéra de Paris

Valérie Gaget

Hugo Arcier, artiste numérique, a travaillé avec Roman Polanski, Alain Resnais ou encore Jean-Pierre Jeunet. C’est un spécialiste des effets visuels et des images de synthèse. Il décortique ce qui constitue les mondes virtuels et ce qu’ils ont de spécifique. Il met par exemple en valeur le fait que les univers virtuels sont constitués de surfaces creuses, comme des écorces. Hugo Arcier travaille sur le thème de la disparition et du remplacement de notre monde par un monde virtuel. Il retranscrit cette mutation sous une forme artistique et plastique. Sa dernière création est un film de 8 minutes présenté depuis le 25 mars sur le site de l’Opéra de Paris, 3e Scène.


Des points, pas des pointes

On pourrait parler d’une chorégraphie pointilliste voire atomique. Inspiré par le procédé "mocap" (motion capture, capture de mouvement en anglais), le film ne laisse entrevoir que la quintessence du mouvement de trois danseurs: Anna Chirescu, Simon Feltz et Pierre Guilbault. Dans différents espaces du Palais Garnier, la scène, le foyer, le grand escalier, ils apparaissent sous forme de points lumineux. Leurs corps , bien qu'invisibles, dessinent (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi