L'art lyrique dans le Grand Ouest : le rapprochement des opéras de Nantes-Angers et Rennes

Odile Morain

Suite à l'arrivée d'Alain Surrans (depuis Rennes) à la direction de l'opéra d'Angers-Nantes et la nomination de Matthieu Rietzler à l'opéra de Rennes, la question de la fusion entre les deux institutions est de plus en plus dans les esprits. D'autant que les deux établissements multiplient les co-productions.

Une seule voix pour les opéras de l'ouest ?

Après plus de dix ans passés à la tête de l’Opéra de Rennes, Alain Surrans a pris la direction d'Angers-Nantes Opéra en 2018. Parmi ses principales missions, le rapprochement entre les deux structures de l’ouest. A Rennes, c'est donc Matthieu Rietzler qui assure la direction depuis un an. Une saison émaillée de plusieurs co-productions - la dernière en date "Le Vaisseau fantôme" de Richard Wagner - permet de dresser à deux voix un premier bilan.

Toutes les corporations qui participent à une production d'opéra se retrouvent réunies en provenance des deux équipes, de Rennes et d'Angers-Nantes

Alain Surrans

Directeur d'Angers Nantes Opéra (ANO)

Avec des sommes engagées qui avoisinent le million d'euros, les programmateurs rentabilisent l'investissement en multipliant les représentations sur les trois villes.

L'opéra souffre de son manque de diffusion, ce "Vaisseau fantôme" va toucher près de 10.000 spectateurs, c'est réjouissant !

Matthieu Rietzler

Directeur de l'Opéra de Rennes

Un socle commun qui permet la production de quatre grandes (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi