L'arrivée d'une nouvelle Lotus, concurrente de la Porsche 718, se précise

fr.info@motor1.com (Yann Lethuillier)
Lotus Evija

Elle devrait se positionner au-dessus de l'Elise au sein de la gamme.

Du côté de chez Lotus, l'avenir est plus à l'électrique qu'au thermique. Néanmoins, le constructeur n'a peut-être pas dit son dernier mot concernant les petites sportives thermiques, puisque la marque serait actuellement en train de travailler sur une sérieuse concurrente de la Porsche 718.

Les informations proviennent de nos confrères de chez Bloomberg, qui ont pu interroger Phil Popham, le directeur général de Lotus. Ce dernier a annoncé l'arrivée d'une petite sportive moins radicale et dont l'espace intérieur permettra une utilisation quotidienne. Elle devrait se situer au-dessus de l'Elise dans la gamme et ses tarifs pourraient osciller entre 60'000 et 100'000 euros d'après les estimations et suivant aussi les déclinaisons. Une voiture qui pourrait être, comme la gamme 718 de chez Porsche, proposée en version Coupé et Cabriolet.

Cette petite sportive pourrait être la voiture inédite promise par le constructeur en 2020, auquel cas sa présentation devrait intervenir d'ici la fin de l'année. Néanmoins, d'autres rumeurs planent autour de ce fameux nouveau modèle présenté cette année, certains annoncent l'arrivée d'une GT, plus grande et plus cossue que l'Evora donc, ce qui voudrait dire que l'anti-718 pourrait peut-être être une surprise si elle venait à voir le jour en 2020.

Selon Bloomberg, cette mystérieuse Lotus pourrait aussi être la dernière de la marque à bénéficier d'un moteur thermique. Comme vous le savez certainement, Lotus, sous l'impulsion de Geely, travaille sur l'électrification de ses modèles avec une première ébauche plutôt convaincante mais pas vraiment dans l'esprit Lotus que nous connaissons. Il s'agit de la Lotus Evija, une supercar 100 % électrique de 2000 chevaux et de... 1680 kilos.

Lotus souhaite également élargir sa gamme, et cela pourrait passer par des berlines et des SUV. Cette information n'est pas nouvelle mais a en tout cas été confirmée à demi-mot par le patron de la marque : "Nous nous concentrons actuellement sur les voitures de sport mais nous pensons que la marque a le potentiel d'aller vers d'autres segments. Et Geely a de l'expertise dans des domaines tels que l'électrification et la conduite autonome".

Visiblement, l'élargissement de la gamme Porsche au début de l'avant-dernière décennie, et les bons résultats qui ont suivi, ont donné des idées à d'autres constructeurs.

À lire aussi