Les larmes de Macron à Mulhouse, un moment symbolique de "son incapacité à réformer"

·1 min de lecture

Dans son travail préparatoire à l'écriture de son livre Président cambrioleur, la journaliste Corinne Lhaïk a fait de nombreuses découvertes sur la personnalité du président Emmanuel Macron. Et l'une d'elles est cristallisée dans un évènement : la visite présidentielle à l'hôpital de Mulhouse en mars 2020, en pleine première vague du Covid-19. La journaliste explique dans l'émission Ça fait du bien en quoi cet épisode est, selon elle, caractéristique de "l'incapacité d'Emmanuel Macron à réformer l'administration".

>> Retrouvez toutes les émissions d'Anne Roumanoff en replay et en podcast ici

Lors de cette visite, Emmanuel Macron rencontre une infirmière et une agente d'accueil du service des urgences de l'hôpital de Mulhouse. "Il est tellement ému par ce qu'elles lui disent qu'il se met à pleurer", dévoile la journaliste. Après cela, le président fait une allocution à 20 heures et annonce le plan hôpital. 

Blocage administratif

Mais il le fait de manière tellement précise que cela intrigue Corinne Lhaïk, qui le questionne sur le sujet lors d'une interview organisée pour la rédaction de son livre. "Il m'a dit qu'il avait été aussi détaillé parce qu'il redoutait que le système administratif derrière se mette en position de ne pas faire les choses ou de les atténuer", explique-t-elle.

La journaliste est la première surprise par cette explication. "C'est quand même extraordinaire que quelqu'un qui est président de la République éprouve le besoin de mettre le pied dans la por...


Lire la suite sur Europe1