L'armée britannique a testé cet impressionnant jet pack en pleine mer

Myriam Roche
·Journaliste Life
·1 min de lecture
L'armée britannique a testé cet impressionnant jet pack en pleine mer
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

INSOLITE - Pour approcher et monter à bord de navires suspects plus rapidement, l’armée britannique a choisi de s’associer à Gravity Industries. L’entreprise britannique développe un jet pack, c’est-à-dire une combinaison pour pouvoir se propulser dans les airs. Avec cet outil, son utilisateur peut décoller, voler et atterrir, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus.

Pour tester ce prototype, l’armée a passé trois jours en pleine mer avec la société. Elles ont réalisé différents exercices pour connaître l’intérêt d’un tel outil. Les images de l’une des manoeuvres ont été partagées. Un navire est pourchassé par un bateau rapide. Un soldat a quant à lui décoller via son jet pack. Il est le premier à arriver à bord sans avoir eu besoin d’accoster ou de monter à une échelle.

“L’objectif avec le jet pack est de fournir un accès extrêmement rapide à n’importe quelle partie du navire cible, libérant instantanément les mains pour porter une arme, et même en conservant la capacité de se déplacer sur la cible ou de s’auto-exfiltrer”, détaille Gravity Industries dans un communiqué de presse.

Cette combinaison avait déjà été testée par un secouriste dans le nord de l’Angleterre en septembre dernier. Les images ont montré la manière dont, en quelques secondes, il a pu arriver à la victime réfugiée dans un coin reculé du parc du Lake district.

À voir également sur Le HuffPost: Ces secouristes anglais se transforment en Iron Man pour accéder aux endroits les plus reculés

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

LIRE AUSSI:

Ce que la lecture des super-héros change à notre vision du monde

Robert Downey Jr fait la promo d'Ynsect, une startup française

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.