L'armée ukrainienne dit avoir arrêté «l'avancée» russe dans «certaines zones» de la région de Kharkiv

Après de nets progrès russes très rapides consécutifs au lancement d'une attaque surprise dans la région de Kharkiv, l'armée ukrainienne assure, ce jeudi 16 mai, avoir stoppé l'avancée de la Russie dans « certaines zones ».

L'armée ukrainienne a indiqué jeudi matin avoir arrêté les progrès territoriaux russes dans certaines zones de la région de Kharkiv (nord-est), une attaque surprise a été lancée par la Russie le 10 mai. « La situation dans le secteur de Kharkiv reste compliquée », mais « nos forces de défense ont réussi à stabiliser partiellement la situation, l'avancée de l'ennemi dans certaines zones et localités a été stoppée », a indiqué à la télévision le porte-parole des forces ukrainiennes dans la région, Nazar Volochyne. L'armée russe « essaie toujours de créer les conditions de nouvelles avancées », a-t-il ajouté.

S'agissant de la ville de Vovtchansk, cité d'environ 18 000 habitants avant-guerre et l'une des deux principales localités de la région que Moscou tente d'occuper, les forces ukrainiennes sont en train de « passer au peigne fin les immeubles » du nord de la ville. De nombreux combats de rue y avaient lieu ces derniers jours.

À lire aussiSous le feu russe, l'armée ukrainienne obligée de se replier dans la région de Kharkiv


Lire la suite sur RFI